Navigation on Accueil

Content navigation

Vous êtes ici : Accueil / La CDIP / Actualités / La CDIP fête ses 125 ans

La CDIP fête ses 125 ans

24/02/2022

Depuis 125 ans, la CDIP œuvre au service de la coopération intercantonale dans le domaine de l’éducation.

Le 24 février 1897, les chefs des départements cantonaux de l’instruction publique se réunissaient pour la toute première fois en tant que conférence. Aujourd’hui, cela fait 125 ans que la CIDP œuvre en tant qu’organe de coordination dans le domaine de l’éducation.

Vue générale d’une séance des directrices et directeurs cantonaux de l’instruction publique à Berne; à droite figure l’inscription «125 ans coopération des cantons en matière d'éducation».
Image caption:
Article du 25 février 1897 concernant la première séance de la CDIP; paru dans la NZZ
Image caption:

Partout, les choses évoluent et, partout, on se débat avec de nouvelles conceptions dans le domaine de l’enseignement. Tel était en substance le constat du conseiller d’État zurichois Johan Emanuel Grob, qui présidait la première séance officielle des directeurs cantonaux de l’instruction publique le 24 février 1897 à Lucerne; de fait, l’instruction publique avait connu un essor considérable à la fin du XIXe siècle. Cette première séance était alors consacrée à la question de savoir si la Confédération devait participer au subventionnement de l’instruction publique. La CDIP s’est prononcée en faveur de l’introduction de telles contributions tout en rappelant l’importance de la souveraineté des cantons en matière d’éducation et de formation. Celle-ci était déjà restée incontestée au moment de la fondation de l’État fédéral en 1848 et, en 1882, le peuple a refusé dans les urnes que la Confédération soit davantage impliquée dans les questions éducatives. À la suite des discussions de février 1897, le subventionnement de l’instruction primaire par la Confédération a finalement été inscrit dans la Constitution fédérale en 1902. À bien des égards, il a contribué à accélérer le développement de l’école obligatoire. L’article constitutionnel en question a été abrogé en 1985.

Après les premières séances de 1897, la coopération entre les cantons dans le domaine éducatif n’a fait que se renforcer tout en professionnalisant ses structures. En 1970, la CDIP a conclu son concordat scolaire, établissant par là même une norme pour la coopération intercantonale. D’autres accords intercantonaux ont été conclus au cours des années qui ont suivi et, aujourd’hui, la CDIP est responsable d’en mettre en œuvre onze au total.

En 2006, la coopération intercantonale en matière d’éducation et de formation s’est vu accorder encore davantage de poids avec le oui donné par le peuple à la modification des articles constitutionnels sur la formation. C’est ainsi que le mandat de coopération et de coordination en matière de formation (entre les cantons eux-mêmes, ainsi qu’entre ces derniers et la Confédération) et celui d’harmonisation des principaux paramètres du système de formation ont été inscrits dans la Constitution.

Dans les mois à venir, la CDIP publiera plusieurs articles ou billets de blog pour marquer son 125e anniversaire, dans lesquels elle reviendra sur les travaux accomplis au fil des ans. Néanmoins, cette année particulière sera surtout l’occasion de mettre en lumière les travaux actuels et futurs menés en faveur de la coopération dans le domaine de l’éducation, en les présentant également à un public plus large.

Première page du procès-verbal de la séance du 24 février 1897
Image caption:
Première page du procès-verbal de la séance du 24 février 1897

Further informations

Contact
Secrétariat général de la CDIP
+41 31 309 51 11

Footer